Christophe Jacquet — Carnet — Mot-clé : IHM

KISS

A few years ago I administered a test in which I asked students to expand the KISS acronym (“Keep It Simple Stupid”). Although I had explained the KISS principle during the classes, I got some “interesting answers”:

  • Kinesthetic Interface State System
  • Keystroke Interface System Software
  • Keyboard Input Single Static
  • Keystroke Interface Selection
  • Knowledge Identify Simplify Steps
  • Keystroke Interface System
  • Knowledge Interesting Sensitive
  • Key Interface Sensitive Software
  • Keyboard, Interaction, Selection, Separation
  • Keystroke Interaction Simple
  • — Interface Simple Stupid
  • Keystroke Interaction — —
  • Keep It Simply Stupid
  • Keystroke Interface State
  • Keystroke Interface Selection State
  • Keyboard Interaction Service System
  • Keystroke Interaction Selection System
  • Keystroke Interaction Shape State machine
  • Keystroke Interaction System Solution
  • Keyword Interface Simple Services
  • Keystroke Interface Service Simple
  • Keep Interface Simple System
  • Keystrocking (sic) Interactivity Size Shape
  • Kiosk Interactive Simple Software
  • Keyboard Interface Signification Sensibility
  • Kinestesic Interaction Sensor Sensitive
  • Knowledgeable Interactive Simple Safe
  • and finally: Kabul Is Soft Saber (for Bush)

Ergonomie

Fin août dernier, je rentrais de la conférence INTERACT 2009 sur l'interaction homme-machine, lorsque j'ai été justement confronté à un problème ergonomique criant à l'aéroport de Stockholm-Arlanda.

Ce problème porte sur certaines bornes d'auto-enregistrement d'Air France. Certaines bornes ont été conçues spécifiquement à leurs conditions d'utilisation (debout, dans un aéroport), mais celles qui m'intéressent ici ne sont rien d'autre qu'un PC avec Internet Explorer et une version intranet du site web d'Air France, ce qui conduit notamment aux horreurs suivantes :

  • Un site web est fait pour être lu et parcouru confortablement installé à un bureau. La taille des textes, la taille des liens à cliquer ne sont en aucun cas adaptées à une utilisation dans les conditions inconfortables d'un comptoir d'enregistrement.
  • Le site présenté est exactement identique au site diffusé sur Internet, ce qui fait qu'il faut répondre à des questions du type : « Imprimer la carte d'embarquement maintenant, ou bien la retirer à l'aéroport ? ». Juste stupide.
  • À la fin, lors de l'impression de la carte, le PC lance tranquillement Acrobat Reader, et vous devez à la main aller choisir la commande Print, sélectionner l'imprimante et lancer l'impression. Une feuille A4 tombe alors à vos pieds (!). Après l'avoir ramassée, il vaut mieux penser à effacer manuellement le fichier PDF temporaire si vous tenez à votre vie privée.

Autant dire que les concepteurs de cette machine ne se sont pas foulés. On a ici un exemple typique d'un objet qui n'a été conçu ni pour la tâche à effectuer (choix non pertinents), ni pour l'environnement d'utilisation (on est dans un aéroport, pas dans son bureau), ni pour les utilisateurs (un voyageur n'a pas à être préoccupé de fichiers, de commande imprimer, ou d'Acrobat Reader). Il s'agit juste d'un ratage complet. Bravo.

En vrac

37°2 le matin

Mes aventures britanniques, I — la douche

Pour moi, le réglage d'une douche, c'est un vecteur dans un espace vectoriel de dimension 2. Je connais deux bases classiques de cet e.v., qui correspondent aux systèmes de coordonnées suivants :

  • (température, débit) ;
  • (débit d'eau froide, débit d'eau chaude).

Cela me semble tout à fait raisonnable. C'est pourquoi le robinet de douche suivant me laissa pantois :

Robinet de douche britannique

Comment peut-on repérer un vecteur dans un e.v. de dimension 2 avec une seule coordonnée ? Trop forts ces Angliches ! Saurez-vous deviner le fonctionnement de cet engin ? Je précise qu'il y a bien un seul robinet, et que son axe ne pivote pas sur le dôme hémisphérique que l'on aperçoit derrière.

Valid HTML5? © . ✍ Contact
Propulsé par DotClear.