Christophe Jacquet — Carnet — Mot-clé : Promenades

Turon des Oules

Encore une balade au-dessus de Cauterets, dans les Pyrénées...

Comme pour le col de Riou, le sentier part du rocher d'escalade « le Fronton », à proximité des thermes de César. Au niveau de la cabane ONF du Bousquet, il faut bifurquer à droite. Malheureusement, la direction n'est pas indiquée sur le sentier principal ! Repérez donc bien l'endroit : lorsque vous rencontrez une route goudronnée, suivez-la à droite sur une vingtaine de mètres. Vous passez alors devant un bâtiment vert, la cabane ONF. Le sentier du Turon des Oules est alors indiqué. Vous suivez un bon chemin en longs lacets. Au niveau du treizième virage, la direction du Turon des Oules est indiquée sur la droite. Le chemin se poursuit en balcon, et vous arrivez à un beau point de vue sur Cauterets, le cirque du Lys, la vallée du Pont d'Espagne, et la vallée de Lutour.

La balade fait 470 m de dénivelé ; elle est bien adaptée pour la demi-journée. Au retour, plutôt que de revenir directement sur Cauterets, vous pouvez prendre le balcon vers la Raillère, puis rentrer à Cauterets par le sentier en fond de vallée rive gauche du gave.

Col de Riou

Le col de Riou est une petite randonnée au départ de Cauterets, dans les Pyrénées.

Depuis Cauterets, on atteint le Col de Riou en 1017 mètres de dénivelé. Il faut aller chercher le sentier un peu en haut du rocher d'escalade « le Fronton », à proximité des thermes César. Ensuite, le sentier est bien indiqué (contrairement à d'autres), à la fois par des panneaux de l'office de tourisme de Cauterets, et par le balisage rouge et blanc du GR 10. Le chemin suit au départ une piste forestière, avant de s'engager sur sentier à travers d'agréables alpages.

Notons que la carte IGN indique un potentiel chemin permettant de rallier le plateau de Lisey à partir du sentier du col de Riou, mais il semble très mal balisé. Je l'ai cherché, mais n'ai pu le trouver...

Il est possible de faire halte au chalet de la reine Hortense (buvette) à 300 m d'altitude au-dessus de Cauterets.

El Santo de Pizarra: a nice walk near Málaga

Want to get some fresh air in the hills while in Málaga for a few days? This nice walk is ideal for a day or a half-day out. It consists of a 10-kilometer loop in the hills above the village of Pizarra.

Pizarra is served by the Málaga's Cercanías suburban trains operated by RENFE. From the city center (e.g. from the central station, Málaga Centro - Alameda) take line C2 direction Álora. The journey is 30-35 minutes, but trains are not so frequent. Expect 1 or 2 hours between trains, so check the schedule and plan ahead. The fare is 1,95 euro one way.

Lire la suite...

24 heures à Athènes

J'ai eu l'occasion de passer un week-end à Athènes en 2008... Je publie mes notes, avec un certain retard certes, mais je pense qu'elles sont toujours d'actualité.

Conseil logement : évitez si possible de résider dans le quartier d'Omonoia : ce quartier assez glauque est visité d'une faune peu recommandable (pickpockets, drogués, dealers, prostituées de rue...). Préférez Plaka ou Syntagma. Ceci étant dit, j'ai résidé à l'hôtel Epidavros, situé à Omonoia, et réservé alors que je n'avais pas encore entendu parler du quartier : même si les photos du site lui prêtent un luxe trompeur, il s'agit néanmoins d'un hôtel correct, dont le personnel semble honnête (comprendre : on ne m'a rien fauché), et où le WiFi est gratuit.

Proposition de programme pour 24h :

  • jour 1 : arrivée à 15h, passage à l'hôtel. Balade dans Athènes. À voir : Syntagma (parlement), Plaka, Anafiotika, Monastiraki. Il y a plein de restaurants vers Monastiraki.
  • jour 2, matin : Acropole (départ métro Monastiraki), descente par la colline de l'Aréopage et l'agora antique.
  • jour 2, début d'après-midi : montée à la colline du Lycabette pour profiter d'une jolie vue sur Athènes, le Pyrée et l'Acropole. Métro Evangelismos, montée par Loukianou puis par le sentier (20 minutes depuis le haut de la rue).
  • jour 2, 15h : fin de la visite, poursuite vers de nouvelles aventures...

L'acropole depuis le Lycabette

L'acropole depuis le Lycabette.

Java: the problem with String.split()

Java's String class offers a very convenient split() method. In a pinch, you can write for instance

String components = myString.split(",");

to split a string into smaller substrings delimited by commas. So easy that one is prone to forget that the parameter of split() is not a string, but a regular expression. Powerful, but it comes at a cost: the regular expression must be compiled into a recognizer (into a Pattern in Java parlance) before it can be used to actually split the string. And the compilation step costs a lot.

Lire la suite...

Arona to Ifonche and return

For my first walk in Tenerife, I'm describing an itinerary that is very pleasant, offers beautiful views, and is quite easy.

This walk is a variation on the Fantasia walk described in the excellent Walk! Tenerife by Ros and David Brawn. I'm not describing in details the parts in common with Walk! Tenerife, please see walk #19 in the guide. Rather, I am pointing out the differences.

This walk starts from Arona, then climbs to Ifonche, so as to “climb first, then go down”. The walk starts a little above Arona, just before the first curve of the road. The path briefly goes down the steep and deep Barranco del Rey. After we follow itinerary #19 that leads to a viewpoint at the bottom of Roque del Conde and then climbs up to a saddle in between Roque de los Brezos and Roque Imoque.

At the saddle, we don't go to Ifonche by the dirt road, in order to avoid some road-walking. Instead, we drop again into Barranco del Rey: although absent from the Davids' map, the path is easily visible, and marked with green paint dots. This allows us to find the return path to Arona, just above the restaurant El Refugio. The way down is as indicated by itinerary #19.

See the GPX track

20110218_AronaIfonche1.jpg 20110218_AronaIfonche2.jpg

Châtel : traversée de Sevan au Morclan

20100812_Morclan.jpg Superbe randonnée sur la crête qui sépare la France et la Suisse. Vue exceptionnelle sur Chablais et Mont-Blanc d'un côté, ainsi que sur la vallée du Rhône en amont de Montreux et les Alpes suisses de l'autre. Vers la fin de la randonnée, il est même possible d'apercevoir l'extrémité est du lac Léman.

Lire la suite...

La Chapelle-d'Abondance : cascade sous Bayard

À la Chapelle-d'Abondance, partir de la route latérale fléchée Le Moulin. Se diriger vers le versant du Mont de Grange, et prendre la piste. On arrive très vite à une jolie cascade. L'aller et retour peut se faire en 30 minutes. Idéal entre deux averses en cas de mauvais temps !

20100812_SousBayard.jpg

Abondance : les Alpages de Charmy l'Adroit

Il s'agit d'une jolie randonnée dans les alpages, au-dessus d'Abondance. Départ du parking du lac des Plagnes.

Monter par le chemin carrossable jusqu'aux alpages de Cubourré. On atteint alors, par un sentier facile, le refuge des Tinderets. Pour poursuivre la randonnée, il faut franchir un pli rocheux. La montée, très raide, et sur un terrain argileux, nécessite de l'attention (mais pas de difficulté particulière pour des randonneurs avertis). Le sentier mériterait par endroits d'être fauché plus souvent. Une courte descente, facile, permet alors d'atteindre les chalets de Lens. On peut alors remonter sur l'alpage de Lenlevey, d'où on jouit d'un joli point de vue sur les sommets avoisinants. La descente se fait sur des pistes d'accès aux alpages, via les chalets du Jouly, du Bailly et du Covillet. Compter une bonne heure. Au fur et à mesure de la descente, les pistes se font de plus en plus caillouteuses, ce qui n'est pas forcément très agréable. On rejoint la route goudronnée au niveau de la chapelle Saint-Guérin ; le parking se trouve alors à 5 minutes.

Randonnée très bien balisée.

Trace GPX. Dénivelé : +775 m, –775 m.

20100812_CharmyLAdroit.jpg

Vallée d'Abondance

J'ai passé récemment une semaine dans la vallée d'Abondance (à Abondance pour être précis). En vrac, quelques notes qui peuvent être utiles au visiteur :

  • Très jolie vallée sur toute sa longueur, entre Abondance et Châtel.
  • À Abondance, la résidence les Campanules est très calme, et plutôt bien.
  • Toute la vallée est parcourue par une route très passante (liaison entre le Chablais, voire Thonon ou Cluses, et Montreux via le pas de Morgins). Exiger donc une résidence en retrait, et si possible un appartement sur une façade opposée.
  • Abondance et la Chapelle d'Abondance sont de jolis villages, mais petits. Si vous cherchez plus d'animation (cinémas, restaurants, boutiques...), préférez Châtel. L'habitat est de plus très dispersé. Si vous voulez accéder à pied aux commodités, choisissez l'un des trois « centres ».
  • La météo est affichée chaque matin aux offices du tourisme d'Abondance et de Châtel. Par contre, il faut souvent attendre 9h15-9h30 pour avoir la météo du jour. Pas vraiment pratique pour partir en balade ! De plus le bulletin semble tiré du site de Chamonix, ce qui n'est peut-être pas l'idéal pour le Chablais.
  • La carte Multipass (1 € par jour si le loueur est adhérent au système) est excellente : accès gratuit aux cars, aux remontées mécaniques, à certaines visites de sites. Indispensable.
  • Les chemins sont en général très bien balisés.
  • Les chemins sont hélas souvent des pistes praticables en 4x4, ce qui n'est pas très agréable pour la randonnée. Les vrais sentiers de randonnée sont plus rares.
  • Il existe très très peu de chemins de balade sans grande dénivellation, que ce soit en fond de vallée ou en altitude (balcons).
  • Globalement, la vallée est très orientée vers l'automobile, et comporte peu de circulations douces pour les piétons. Cependant, les cars ont le mérite d'exister, et fonctionnent bien dans mon expérience, même s'ils sont peu fréquents.
  • Les offices du tourisme diffusent un guide intitulé Balades et randonnées en vallée d'Abondance, au prix de 5 €. Il est intéressant de se le procurer dès son arrivée :
    • Il contient 32 balades et randonnées, de niveaux de difficulté variés.
    • chaque randonnée est décrite sur une fiche volante, qu'il est possible de glisser dans la pochette plastique fournie pour partir en balade.
    • Les durées indiquées semblent correctes.
    • Hélas, les parcours ne prennent pas du tout en compte les transports en commun et les remontées mécaniques, tous les accès sont décrits en voiture. C'est très dommage, en particulier car les circuits rendus possibles par ces moyens de transport sont ignorés.

Refuge et lac d'Ilhéou

Balade dans les Pyrénées, à Cauterets.

Le lac d'Ilhéou se trouve dans un superbe cirque de montagnes. Un joli refuge est installé à son extrémité nord. On peut accéder au refuge par Cauterets, mais je donne ici une version pour fainéants aux genoux néanmoins solides, tout le long en descente.

Refuge et lac d'Ilhéou

Il est en effet possible d'accéder à la Crète du Lys, en haut du lac, grâce à la télécabine du Lys suivie du télésiège du Grand Barbat. Un sentier agréable descend alors vers les cabanes d'Arras, puis vers le refuge (315 m de descente).

Le retour s'effectue par la vallée encaissée d'Ilhéou. On peut soit prendre la piste 4x4, à mon avis assez désagréable, ou bien le sentier balisé du GR 10, agréable mais un peu rocheux. Attention cependant à proximité du lieu-dit Houssat : prendre le bas de la pâture ; ne pas rester sur le petit sentier du haut, en bordure du parc national des Pyrénées. Avant le retour à Cauterets, il est possible de passer par la Ferme Basque (auberge, restaurant). Le retour correspond à environ 1080 m de dénivelé négatif.

À faire autour de Denver

J'ai eu récemment l'occasion de passer quelques jours à Denver. Ce billet présente une sélection de quelques activités à faire à Denver et dans la région.

20091019_Echo_Lake.jpg

Echo Lake, dans les Rocheuses.

Lire la suite...

Cauterets

À l'été dernier, j'ai passé une petite dizaine de jours à Cauterets, dans les Pyrénées. Impressions...

Le secteur est très riche en balades et randonnées en tous genres. La station est animée et chaleureuse ; des concerts gratuits sont régulièrement organisés.

Les transports et la circulation constituent un point négatif pour la station : les rues sont encombrées de voitures, qui circulent et stationnent. Le piéton se sent un peu oppressé parmi tous ces véhicules. C'est d'autant plus gênant que la station accueille des personnes souffrant des voies respiratoires, pour qui les gaz d'échappement ne sont pas franchement du meilleur effet... On se prend à rêver de parkings conséquents à l'entrée de la ville, puis d'une station piétonnière. C'est d'autant plus dommage que la station, ainsi que le site naturel de Pont-d'Espagne, étaient par le passé desservis par un chemin de fer électrique à partir de Pierrefitte (et Lourdes). Cette ligne, fermée progressivement entre les années 1930 et 1970, a été transformée en voie verte, ce qui est très bien. Mais une réouverture, au moins partielle pour desservir Pont-d'Espagne (embouteillages fréquents) serait vraiment bienvenue.

Le dimanche 10 août, une course automobile était organisée sur les hauteurs de Cauterets, à moins d'un kilomètre du parc national des Pyrénées. J'ai trouvé cela particulièrement choquant, d'autant que cette course semblait soutenue par de nombreux commerçants de Cauterets. Étrange schizophrénie pour une région qui tente de se poser en protectrice de l'environnement via son opposition au projet de Traversée centrale des Pyrénées (ligne de chemin de fer dite « TCP »)...

Il est commun d'avoir l'impression de se faire faire les poches dans une station de vacances. Ceci dit, à Cauterets l'exercice atteint des sommets : accès Internet hors de prix, navettes bus payantes pour circuler à l'intérieur de la station... À comparer avec Chamonix, pourtant chère (et c'est peu dire !) où le Mulet assure gratuitement les transports en ville, et où l'accès au train SNCF et aux bus Chamonix Bus est gratuit pour les personnes s'acquittant de la taxe de séjour...

La signalisation des chemins de randonnée est déficiente. La signalétique utilisée est simple et efficace, mais hélas, il arrive très souvent que certaines directions ne soient pas indiquées à des intersections-clés. Il est donc très facile de s'engager sur un mauvais itinéraire... De plus, certains sentiers indiqués comme « balisés » sur la carte IGN ne bénéficient sur place d'aucun balisage, et sont à peine tracés. Les seuls sentiers vraiment fiables sont ceux qui appartiennent au GR 10.

Malgré ces points négatifs, excellent séjour à Cauterets. À renouveler... peut-être armé d'un GPS pour pallier le balisage approximatif !

Balade autour de Milon-la-Chapelle

Une petite balade (5-6 km) à proximité de Milon-la-Chapelle dans les Yvelines. Voir l'itinéraire sur Google Maps.

Départ à proximité de Milon-la-Chapelle (point de cote 92 sur la D46). Suivre la D46 jusqu'au transformateur (point de cote 96), et prendre à droite le chemin balisé à proximité du Rhodon. Au moulin de Fauveau tourner à gauche et marcher jusqu'au coude de la D46 (point de cote 107).

Prendre alors le chemin Jean Racine, qui s'élève dans la forêt départementale de la Madeleine, et au sommet, obliquer sur le chemin balisé, en direction du carrefour de Milon, puis rejoindre le point de départ en descendant la route.

Notes :

  • en voiture, il est possible de partir du carrefour de Milon, est de profiter ainsi du parking ;
  • le secteur situé au nord de la D46, entre les cotes 96 et 92, au sud du bois de la Vigne, est une propriété privée clôturée. Ne pas espérer pouvoir y passer ;
  • carte : IGN Top 25, 2215 OT (Forêt de Rambouillet).

Voyage aux États-Unis

À l'occasion d'un déplacement professionnel pour présenter un papier à la conférence Memocode 2008 dans la banlieue de Los Angeles, j'en ai profité pour faire une semaine de tourisme en Californie... Ce billet présente un programme touristique d'une semaine en Californie ; je lui adjoindrai des titres vers des articles individuels lorsque ceux-ci seront écrits.

Une route dans la région de Fresno. Au fond, la Sierra Nevada. Mon voyage a été organisé autour de balades dans le parc de Yosemite, d'une visite de San Francisco, et d'un trajet le long de la côte pacifique. Programme :

  • jour 1 : départ d'Anaheim (L.A.), petit tour rapide à Hollywood, et trajet jusqu'à Mariposa, à proximité (relative !) du parc de Yosemite. Pour faire une pause sur la route, le parc de Pyramid Lake a l'air accueillant,
  • jour 2 : Vernal Fall et Nevada Fall dans Yosemite Valley,
  • jour 3 : pied de Yosemite Fall dans Yosemite Valley, tour des séquoïas géants à Mariposa Grove,
  • jour 4 : dans la Yosemite Valley, descente de Glacier Point (accessible en bus) via le Panorama Trail,
  • jour 5 : trajet vers Palo Alto dans la Silicon Valley, visite du Computer History Museum,
  • jour 6 : visite de San Francisco,
  • jour 7 : trajet vers le sud, le long de la côte, via la Highway 1. Visite de Hearst Castle,
  • jour 8 : suite du trajet vers le sud, selon horaire visite possible de Santa Barbara, arrivée à Los Angeles International Airport (LAX).

- page 1 de 2

Valid HTML5? © . ✍ Contact
Propulsé par DotClear.