Christophe Jacquet — Carnet — Mot-clé : Radio

Trucs et astuces UPC Cablecom

Quelques « trucs » potentiellement utiles pour les clients du câblo-opérateur UPC Cablecom.

Un message d'erreur bizarre pour les chaînes à accès via Digicard

La Digicard, c'est la carte CI+ fournie par UPC Cablecom qui permet d'accéder aux chaînes au-delà de l'offre « Basic ». Après avoir réglé les canaux et inséré la Digicard, j'ai obtenu le message d'erreur suivant sur les chaînes en question :

Installation en cours de finition, ce processus peut durer quelques minutes. Vous pourrez ensuite utiliser digital tv

La « finition » n'avait pas l'air de se finir toute seule, et une recherche sur le web ne donnait pas grand chose. J'ai fini par trouver des éléments sur un forum en allemand. Il semble qu'après une certaine période d'inutilisation, la carte ne dispose plus des droits d'accès. Il faut alors appeler le service client, et ils lancent une réactivation. Cela doit alors fonctionner en une demi-heure maximum (à peine une minute pour moi).

Radio FM

Le câble d'UPC Cablecom, outre la télévision/radio en DVB-C et l'accès Internet DOCSIS, fournit un spectre de radio FM « classique » en bande II, assez large, et avec RDS ! Il y a des radios suisses dans toutes les langues, allemandes, autrichiennes en françaises. Il suffit de brancher le coaxial à la prise antenne de son tuner. Outil de recherche des fréquences disponibles.

Réception DAB+ en Île-de-France

La radio numérique terrestre a bel et bien démarré en Île-de-France. J'ai pu recevoir quelques stations grâce à ma clé RTL-SDR, en utilisant l'excellent décodeur d'Andreas Gsinn. Comme on peut le voir ci-dessous, certaines stations émettent l'image de leur logo (fonctionnalité « slideshow »), mais aucune de celles que j'ai reçues n'utilise le « DynamicLabel » (équivalent du radiotexte).

Le décodeur d'Andreas Gsinn décode les émissions en DAB et DAB+, mais pas en T-DMB. Quelques canaux d'Île-de-France sont en T-DMB.

Décodage DAB+

Un émetteur FM-RDS à base de Raspberry Pi

20140420_smartphone.jpgDepuis 2012, PiFm (dû au club de robotique de l'Imperial College) permet de transformer son Raspberry Pi en émetteur de radio FM. Le principe ? Utiliser le générateur de PWM et faire varier sa fréquence : on peut ainsi moduler en fréquence une porteuse, ce signal étant disponible sur une broche GPIO du Raspberry Pi. On obtient un émetteur FM VHF, qui peut par exemple émettre dans la gamme des « radios FM » (bande II).

Depuis le début, j'avais dans l'idée d'ajouter à cet émetteur un générateur de signaux RDS. C'est désormais chose faite, avec le projet Pi-FM-RDS, qui est parfaitement fonctionnel depuis quelques jours.

Lire la suite...

Nouvelles du RDS en France

Radiotexte sur Radio France

France Inter, France Musique, France Culture, FIP, Le Mouv' et le réseau France Bleu utilisent désormais le radiotexte pour diffuser le titre du programme en cours. Depuis peu (début octobre), France Info diffuse les titres des actualités. Pour autant que je puisse en juger, tous les émetteurs métropolitains sont concernés.

Le rapport d'activités 2011 de Radio France indique (p. 84) qu'une nouvelle architecture de transmission du RDS a permis la préparation du déploiement du radiotexte. Ce déploiement est donc désormais complet.

Le PS défilant, toujours au programme

Le CSA a reconduit l'autorisation de diffuser du PS dynamique jusqu'au 30 juin 2014.

Arrêt de la diffusion du TMC sur le réseau 107.7

Les stations autoroutières du réseau 107.7 n'émettent plus d'infos trafic TMC. Quelle que soit la société d'autoroute, je n'ai plus reçu de données TMC depuis la fin 2011.

Système IRIS d'alertes météo

Un système d'alertes météo appelé IRIS pourrait être testé sur France Bleu Hérault à la fin 2013. Ce système est normalisé : AFNOR X08-150. Il semblerait que cela utilise le groupe 9A (EWS).

État des lieux de l'utilisation du radiotexte et du PS dynamique

Voici un petit tableau récapitulatif de l'utilisation du radiotexte et du PS dynamique par les réseaux nationaux, et pour les émetteurs de Paris. Attention, d'autres émetteurs peuvent ne pas avoir la même configuration...

Lire la suite...

Transparent Data Channel (RDS-TDC) usage on Catalunya Ràdio

Transparent Data Channel (TDC) is a Radio Data System (RDS) feature that is very seldom used.

While spending a few days in Barcelona (Catalonia, Spain), I noticed that Catalunya Ràdio makes a real use of TDC. Two stations, Catalunya Ràdio and Catalunya Informació, use a TDC channel to transmit news headlines and traffic information about suburban trains (Rodalies).

I adapted RDS Surveyor to decode the data. The following screenshot shows the result (click to enlarge).

RDS-TDC on Catalunya Ràdio

Nouvelles du RDS

PS dynamique en France

Les conditions de l'expérimentation de PS dynamique du CSA en France ont changé en 2011-2012 : les expérimentations de PS dynamique sont autorisées jusqu'à mai 2012, mais à condition d'être couplées à une diffusion en radiotexte, et au-delà de mai 2012, seul le radiotexte sera autorisé. ¡Olé!

Radiotexte sur Radio France

Le radiotexte sur France Musique et France Inter s'étend : après l'Île-de-France, j'ai constaté qu'il est diffusé à Bordeaux, et on rapporte que c'est le cas à Lille également. Au moins, l'arrêt de la radiomessagerie ex-Operator est mis à profit ! À quand une couverture nationale ? À quand le tour de France Culture et France Info ?

xRDS : extended RDS

Une proposition d'étendre la norme RDS est actuellement étudiée par le RDS Forum : xRDS pour Extended RDS. En gros l'idée est de diffuser plusieurs flux RDS standards sur plusieurs sous-porteuses (jusqu'à 6). Les flux supplémentaires seraient références depuis le flux « principal » à 57 kHz via une ODA, de sorte que le récepteur les fusionne. De plus xRDS propose de « compresser » les données transmises sur les flux supplémentaires. Par exemple, dans un groupe inutile de transmettre le bloc n°1 qui transmet le PI, vu que le PI est déjà codé par le flux principal. De même dans les groupes de type B, le bloc n°3 (répétition du PI) peut être omis, ou bien peut servir à coder le bloc n°4 d'un autre groupe de type B. L'idée est techniquement intéressante, car elle est rétro-compatible avec l'existant. Mais dans un contexte où l'on parle de remplacer éventuellement la diffusion FM analogique par de la radio numérique, les promoteurs pourront-ils convaincre des fabricants de sortir des récepteurs compatibles xRDS, et surtout des diffuseurs d'exploiter un canal de données qui ne serait pas reçu par le parc actuel de récepteurs ? Je suis extrêmement dubitatif.

RDS Surveyor version 0.8

J'ai publié une version 0.8 de mon décodeur RDS Surveyor. Elle reprend de nombreuses améliorations présentes depuis plusieurs mois dans le code publiquement accessible . Parmi les nombreuses nouveautés : compatibilité RBDS, compatibilité avec les fichiers de log de RDS Spy, multiples améliorations à l'interface graphique, accès direct à des données RDS disponibles sur le web, implémentation de l'ODA « EN301700 » (référencement de programmes DAB depuis le RDS, notamment utilisé par la BBC).

Je continue à travailler sur le projet, notamment sur un driver Windows libre pour la clé radio USBFMRADIO-RD. La version 1.0 approche !

La radio numérique pourra utiliser le DAB+ en France

Ce n'est pas du RDS, plutôt la relève à venir. La France avait choisi le T-DMB pour la radio numérique terrestre, contrairement à ses voisins européens qui avaient choisi le DAB+. T-DMB et DAB+ sont deux extensions du DAB, un standard développé depuis une vingtaine d'années. Au départ, DAB utilisait un codec audio MPEG-1/2 Layer II. De nos jours, il est plus intéressant d'utiliser un codec plus performant comme MPEG-4 AAC. T-DMB est une extension du DAB d'origine coréenne qui fait transiter sur le DAB un flux de transport MPEG-TS, qui peut contenir de l'audio et éventuellement de la vidéo, utilisant divers codecs (dont AAC). DAB+ est ciblé spécifiquement radio, et propose d'utiliser AAC sans avoir besoin du flux MPEG-TS. La France vient d'ajouter DAB+ à la liste des standards de diffusion possibles pour la future radio numérique.

Décodage de capteur thermo-hygro TFA

Je possède depuis quelques jours un thermomètre-hygromètre intérieur-extérieur sans fil TFA Maxim II. TFA est une entreprise allemande qui commercialise des appareils de mesure électroniques ou non. L'entreprise semble être liée à La Crosse Technology, certainement plus connue. Notamment les deux marques diffusent des systèmes de mesure sans fil estampillés « IT+ Instant Transmission 868 MHz ». Mon capteur appartient à cette nouvelle famille.

Bien entendu, je me devais d'analyser le codage utilisé par cette transmission IT+... Je suis parti à la chasse avec un FUNcube Dongle, un génial récepteur SDR 64-1700 MHz qui se présente sous la forme d'une clé USB. Son principal défaut est sa bande passante limitée (environ 80 kHz), mais on peut raisonnablement imaginer que cela soit suffisant pour recevoir la modulation engendrée par un petit capteur.

20111030_materiel.jpg

Matériel utilisé pour ce projet : un capteur sans fil de la station météo photo­graphiée ici, ainsi qu'un récepteur FUNcube Dongle muni d'une antenne boudin VHF-UHF.

Lire la suite...

Évolution du RDS de Radio France

Le réseau de radiomessagerie par RDS de TDF a été arrêté récemment, après plus de 20 ans de bons et loyaux services. Ce service, connu sous les noms d'Operator puis Alphapage RDS, utilisait les flux de données RDS des émetteurs de Radio France.

Cela change radicalement l'allure des signaux RDS sur les stations de Radio France. En effet, lorsque la radiomessagerie est active, un groupe 1A de synchronisation doit être émis toutes les secondes. Les messages eux-mêmes sont transmis dans des groupes 7A. Les stations de Radio France n'émettent plus les groupes 1A, ce qui mine de rien a permis de réallouer 8,8 % de la bande passante à d'autres données (nom de la station et autres).

Une autre évolution concerne les données EON (Enhanced Other Networks), qui permettent aux stations de se référencer les unes les autres, de façon à pouvoir basculer automatiquement sur un message routier diffusé ailleurs. Ces données sont transmises dans les groupes 14A : on y trouve le nécessaire (code PI, fréquence de la station référencée), mais aussi du superflu (nom de la station référencée). Superflu, car à ma connaissance, aucun appareil grand public n'affiche ce nom... Jusqu'à présent, toutes les stations de Radio France transmettaient le nom des stations. Aujourd'hui en Île-de-France, France Inter et France Bleu 107.1 ne transmettent plus le nom des stations référencées. Une volonté de rationnaliser les informations transmises, dans le but d'optimiser le temps de décodage ?

Dernière nouveauté, France Bleu 107.1 diffuse du radiotexte. Pour le moment, il semble s'agir d'un texte fixe (le nom de la station), mais peut-être ce service est-il amené à s'étoffer ?

POCSAG decoder

Two years ago, I did some experiments with the POCSAG paging protocol, that resulted in writing a POCSAG decoder in Java. I have no time and no desire to evolve it into a finished, packaged product, so I'm releasing it “as is” under the GPLv3, for the enjoyment of the radio enthusiast / amateur radio community.

The project, called jPOCSAG, is hosted on code.google.com[1].

The program is functional for my own use, but it is not intended to be a stable, released product. Rather, it is a codebase to experiment/play/tinker with, with no warranty of any kind. For these reasons, there is no “executable”; only the source code is available from a Subversion repository. Also, do not expect further updates to the source. I may, or may not, improve the program in the future, depending on my own needs. But feel free to use the code and improve it.

Notes

[1] By the way, Google Project Hosting is much more easy to use than SourceForge, although a little less customizable. Additionally, it's lightning fast compared to SourceForge.

Liens RDS

Liens électronique et radio

  • Four-three-oh! : montages MSP430, entre autres avec le TI Launchpad.
  • FunCube Dongle : dongle USB pour la réception radio entre 64 à 1700 MHz (au moins, mais avec malheureusement un trou de 1100 à 1270 MHz), disponible à environ 150 €. Ce petit bijou est développé par un radio-amateur ; les unités produites se vendent comme des petits pains. Visiblement, le dongle se présente comme une carte son pour être facilement utilisable (fourniture des signaux I/Q sur les deux voies stéréo). Je regrette le trou susmentionné, ainsi la fréquence d'échantillonnage limitée à 80 kHz, mais je me laisserai peut-être tenter...

Radiotexte sur France Inter

20101231_RT_France_Inter.png Après France Musique qui s'était mis au radiotexte à l'été dernier, France Inter rejoint maintenant les rangs des diffuseurs de radiotexte en Île-de-France ! Rappelons que le radiotexte (RT) est le seul bon moyen de diffuser le titre de l'émission ou du morceau en cours via le RDS.

Le signal RDS de France Inter est encore plus complexe que celui de France Musique (voir capture d'écran de RDS Surveyor ci-contre). Il contient les groupes suivants :

  • 0A : nom de la station, fréquences alternatives, drapeaux d'annonces routières,
  • 1A et 7A : radiomessagerie numérique et alphanumérique (toujours en fonctionnement même si essentiellement limitée à des messages de test),
  • 3A et 8A : infos trafic TMC (service V-TRAFIC),
  • 2A : radiotexte (transmis à environ 1 groupe par seconde, soit un peu plus de 16 s pour transmettre un message complet),
  • 4A : date et heure,
  • 14A/B : informations sur les autres stations de Radio France et le 107.7 MHz, pour la commutation vers des informations routières.

À quand France Culture, et même France Info ? À quand le reste de la France ?

Radiotexte sur France Musique

Radiotexte sur France Musique Événement sur la bande FM : France Musique diffuse du radiotexte RDS (RT) ! Le radiotexte contient le titre de l'émission ou du morceau en cours de diffusion, ou bien l'adresse web de la station.

J'ai pu recevoir ce radiotexte sur l'émetteur de Paris-Tour Eiffel (91.7 MHz), ainsi que sur celui de Villebon (97.1 MHz), qui selon toute probabilité reprend les signaux du premier. Je suis preneur de toute information concernant la présence du radiotexte sur d'autres émetteurs.

France Musique diffuse donc actuellement un signal RDS assez complexe (voir capture d'écran de RDS Surveyor ci-contre). On a les groupes suivants :

  • 0A (nom de la station, fréquences alternatives, drapeaux routiers),
  • 1A et 7A (radiomessagerie numérique et alphanumérique, toujours en fonctionnement même si essentiellement limitée à des messages de test),
  • 2A (radiotexte, transmis à environ 2,6 groupes par seconde, soit un peu plus de 6 s pour transmettre un message complet),
  • 4A (date et heure),
  • 14A/B (informations sur les autres stations de Radio France et le 107.7 MHz, pour la commutation vers des informations routières).

L'un des trois piliers de Radio France diffuse du radiotexte : c'est très bien. On se sent un peu moins à la traîne derrière nos voisins européens qui le font depuis 10 ans... C'est surtout plus intelligent que le PS dynamique, toujours en expérimentation par les stations privées, et qui est vraiment une plaie à l'usage : identifier les stations est devenu très difficile, alors qu'il s'agissait de l'atout majeur du RDS... Quelles seront les prochaines étapes pour Radio France :

MÀJ, 12 août 2010 : il semble que seuls les émetteurs de Paris et Villebon émettent actuellement le radiotexte.

Listes et cartes des émetteurs radios FM

Pour tout savoir sur les émetteurs de radio FM :

  • En France FMNET permet d'avoir des listes de fréquences.
  • Toujours en France, on peut corréler ça avec la cartographie des émetteurs Cartoradio de l'ANFR.
  • Voir également l'excellent Annuradio.
  • Au niveau mondial, l'excellent FMSCAN permet en plus d'afficher des cartes de couverture... Bluffant !

Analyse de l'une des premières mises en œuvre du RT+

La spécification du RadioText Plus (RT+) a été publié dans l'édition de la norme RDS de juillet 2009. Ce standard permet d'ajouter un balisage sémantique aux différents éléments textuel des radiotextes (RT). Par exemple, une portion d'un radiotexte peut être balisé comme « nom de la station », ou « numéro de téléphone », etc. Le RT+ peut être diffusé en tant qu'application supplémentaire du RDS (ODA, Open Data Application).

Le RT+ est actuellement mis en œuvre par quelques stations, dont la SWR3. Ce billet a pour objectif d'analyser cette mise en œuvre.

Lire la suite...

- page 1 de 2

Valid HTML5? © . ✍ Contact
Propulsé par DotClear.